11-INT-MacFB

Parc de la rivière Mitis, embouchure de la rivière Mitis et Jardins de Métis - Sainte-Flavie et Grand-Métis

Photo site Jardins Métis 825x400

Description du site

Situé à environ 35 km à l’est de Rimouski, le parc de la rivière Mitis est un parc à vocation de conservation et d’interprétation de la nature. D’une superficie de 19 ha,  il comprend des sentiers pédestres sur un peu plus de 3 km, une tour d’observation de 8 mètres qui offre une vue imprenable sur la baie Mitis et trois belvédères montrant des points de vue sur la rivière et l’arrière-pays. 

L’embouchure de la rivière Mitis est bordée à l’ouest par le parc de la rivière Mitis et à l’est par les Jardins de Métis. La rivière se jette dans la baie Mitis qui est la dernière grande baie de la rive sud de l’estuaire maritime du Saint-Laurent. On y trouve, entre autres, un site de nidification du Cormoran à aigrettes et une aire d’hivernage du Garrot d’Islande.  

Les Jardins de Métis, l’un des plus grands jardins en Amérique du Nord, comprennent quelque   3 000 espèces et variétés de plantes réparties dans une quinzaine de jardins. Situés au confluent de la rivière Mitis et du Saint-Laurent, ils offrent une grande diversité d’habitats pour la faune aviaire.

Terrains privés

Le parc de la rivière Mitis, le site de l’embouchure de la rivière Mitis et les Jardins de Métis sont des propriétés privées.

Espèces d’intérêt 

Sarcelle d'hiver Alain KempGarrots d'Islande Sophie BérubéBécasseau semipalmé Jules-Alex Banville
Grand Pic Natali DumaisCoulicou à bec jaune Sophie BérubéPygargue à tête blanche Anne Asselin

Quelques 206 espèces d’oiseaux ont été observées dans le secteur comprenant le parc, l’embouchure de la rivière Mitis, et les Jardins de Métis. Il s’agit notamment d’un site d’hivernage d’importance du Garrot d’Islande, une espèce en péril.

On y observe une trentaine d’espèces d’anatidés, dont les plus abondantes sont l’Oie des neiges,  la Bernache du Canada, le Canard Colvert, le Canard noir, l’Eider à duvet, la Sarcelle d’hiver, le Garrot à oeil d’oeil et le Garrot d’Islande, qui vient y hiverner à partir du mois de novembre. Les Macreuses à ailes blanches et à front blanc y sont également présentes en grand nombre. Les plus chanceux pourront y voir l’Oie de Ross, la Bernache de Hutchins ou le Canard d’Amérique. Plusieurs espèces d’oiseaux marins fréquentent ce secteur : goélands, mouettes, Cormoran à aigrettes, Guillemot à miroir, Fou de Bassan. Une vingtaine d’espèces de limicoles y sont également observés et peuvent être abondants sur les zones exondées à marée basse :  bécasseaux, chevaliers, pluviers et à l’occasion, des Courlis corlieu. Le Grand Héron est omniprésent à l’embouchure de la rivière et la Grande Aigrette y a également été observée.

Parmi les oiseaux terrestres, 14 espèces d’oiseaux de proie, diurnes ou nocturnes, y sont présents dont les plus fréquents sont le Pygargue à tête blanche, le Faucon émerillon et la Crécerelle d’Amérique. On peut y voir et y entendre le Martin-pêcheur et le Grand Pic en plus des grives, viréos, moucherolles, bruants et parulines. Parmi les raretés y ayant été observées notons le Coulicou à bec jaune, la Paruline du Canada et le Pic à dos rayé.  

Pour connaître la liste complète des espèces observées à chacun des trois sites, consultez eBird : Parc de la rivière Mitis; embouchure de la rivière Mitis; Jardins de Métis.

Habitats

Le parc de la rivière Mitis, l’embouchure de la rivière Mitis et les Jardins de Métis sont situés dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent, dans une zone à marée d’eau salée. Ils constituent un écosystème comprenant plusieurs habitats : on y trouve, entre autres, une forêt mixte mature, une rivière à saumons et son embouchure, une baie de 10 km2, un îlot rocheux utilisé pour la nidification de plusieurs espèces d’oiseaux marins, une vasière (à marée basse) et, à l’intérieur des Jardins, un étang, un ruisseau, des arbres fruitiers et des massifs floraux.

Quand s'y rendre

Les sites sont intéressants l’été, quelques espèces peuvent être observées l’hiver à l’embouchure de la rivière et au parc (les Jardins sont fermés d’octobre à fin mai).  Toutefois, une plus grande diversité d’espèces peut être observée en période de migration, soit d’avril à mi-juin et de la fin juillet à la fin octobre. 

Pour connaître les abondances saisonnières, consultez eBird :

Équipement recommandé

Jumelles et télescope pour repérer et identifier les espèces plus au large et sur l’îlot rocheux. Le site est propice à la photo en raison de la beauté des paysages.

Des vêtements chauds sont recommandés pour le bord de mer, le vent du large s’y fait bien sentir

Comment s'y rendre

Localisation

Le parc de la rivière Mitis est situé sur la route 132, à environ 35 km à l’est de Rimouski. 

Pour accéder aux Jardins de Métis et au site de l’embouchure de la rivière Mitis, continuer vers l’est sur la route 132 sur 2,6 km. 

L’embouchure de la rivière Mitis est accessible par la même entrée que celle des Jardins de Métis. Juste avant la barrière du stationnement des Jardins, tourner à gauche sur le chemin du Quai, un chemin de terre, puis continuer jusqu’au stationnement. 

Stationnement

Les trois sites comprennent un stationnement gratuit. 

Accès

Des droits d’accès doivent être acquittés pour les Jardins de Métis et durant la saison estivale pour le parc de la rivière Mitis (l’accès au parc est gratuit l’hiver). Les Jardins de Métis sont fermés l’hiver (entre octobre et fin mai). L’accès à l’embouchure de la rivière est gratuit en tout temps, toutefois le chemin du Quai n’est pas entretenu l’hiver. 

Le parc de la rivière Mitis et les Jardins de Métis comprennent plusieurs kilomètres de sentiers. Pour plus de détails, consultez les cartes des sites : Carte des Jardins de Métis; Carte Parc de la rivière Mitis. 

Carte de localisation 

Parc Mitis Map

 

Auteure de la fiche : Sophie Bérubé

Crédits photo

Photo du site : Les Amis des Jardins de Métis.

Photos d’oiseaux : Sarcelles d’hiver, Alain Kemp; Garrots d’Islande, Sophie Bérubé; Bécasseau semipalmé, Jules-Alex Banville; Grand Pic, Natali Dumais; Coulicou à bec jaune, Sophie Bérubé; Pygargue à tête banche, Anne Asselin.  

Merci à M. André Desrochers du Regroupement QuébecOiseaux pour la compilation et la production du rapport qui a servi à la rédaction de cette fiche : Desrochers, André (2021). Portrait de l’avifaune: les Jardins de Métis. Regroupement QuébecOiseaux, Montréal, Québec, Canada. 124 p.