9-INT-GrHarle

Parc des Chutes - Rivière-du-Loup

parc beausejour rimouski

Description du site

Bien avant de devenir un parc, le platin, ainsi nommé durant son occupation au vingtième siècle, était une propriété privée vouée à l’agroalimentaire. En effet, un grand verger toujours existant, un élevage de moutons ainsi qu’une miellerie y ont été exploités pendant plusieurs décennies. Inauguré en 2011, ce grand parc municipal à proximité du centre-ville est situé du côté est de la rivière du Loup. On y trouve de nombreux sentiers bien aménagés traversant différents habitats forestiers.

Terrain public

Le parc des Chutes est un parc municipal.

Espèces d’intérêt 

Bihoreau JRChevaliersolitaire GPGoélandbrun GP
Grivefauve GPParulinecalottenoire GPQuiscalerouilleux GP

En période de migration au printemps et pendant l’été, une vingtaine d’espèces de parulines y sont observées dont la Paruline couronnée, la Paruline noir et blanc, la Paruline flamboyante et la Paruline à tête cendrée. Durant la période estivale, le Troglodyte des forêts, la Grive solitaire, le Viréo aux yeux rouges et le Grimpereau brun sont d’autres espèces aperçues régulièrement, sans oublier le Bruant à gorge blanche.  En visitant l’étang, on peut parfois faire l’observation de canards et du Grand Héron. De plus, il est possible d’observer jusqu’à six espèces de pics : le Pic mineur, le Pic chevelu, le Pic maculé, le Pic flamboyant ainsi que le Grand Pic sont vus régulièrement alors que le Pic à dos rayé est plus rare. Sur la rivière, plusieurs canards y font halte comme le Canard colvert, le Canard noir et le Canard branchu ainsi que le Cormoran à aigrettes. L’automne venu, il n’est pas rare d’apercevoir la Bernache du Canada et le Grand Harle faire bombance avant la venue du temps froid. Au total, 134 espèces y ont été observées jusqu’à maintenant.

Pour connaître la liste complète des espèces observées, consultez eBird : Parc des chutes (cté Rivière-du-Loup).

Photo Habitat Frederic Goulet

Habitats

Le site offre une grande diversité d’habitats forestiers : on y trouve des milieux secs comme la falaise et le haut plateau; des milieux humides comme la cédrière, l’étang et la rivière; ainsi qu’un milieu ouvert comme le verger. On y retrouve également un sous-bois et des talus.

Quand s'y rendre

Les meilleures périodes sont le printemps et l’été, mais on peut y déceler parfois d’agréables surprises l’automne et l’hiver.  De plus, durant la période hibernale, trois mangeoires y sont installées pour faciliter l’observation de nos amis ailés.

Pour connaître les abondances saisonnières, consultez eBird : abondances saisonnières Parc des chutes (cté Rivière-du-Loup).

Équipement recommandé

Jumelle, appareil photo et chaussures de marche

Comment s'y rendre

Localisation

En provenance de l’autoroute 20, prendre la sortie 507 et tourner à gauche sur le boulevard Cartier, ensuite tourner à gauche sur la rue Lafontaine et à gauche de nouveau sur la rue Frontenac.

En provenance de l’autoroute 85, prendre la sortie 93 et tourner à gauche sur la rue Témiscouata, traverser le pont et continuer tout droit sur la rue Amyot pour ensuite tourner à droite sur la rue Frontenac.

Stationnement

Il y a deux stationnements : le stationnement principal est au bout de la rue Frontenac, l’autre est plus bas, près de la chute. Prendre la rue de la Chute pour y accéder.

Accès

Après le stationnement, une passerelle au-dessus de la rivière du Loup donne accès au parc. Celui-ci possède huit sentiers de niveau facile et intermédiaire pour un total de dix kilomètres. Le parc est accessible gratuitement toute l’année. En hiver, les principaux sentiers sont entretenus.

 

Carte de localisation

parc beausejour map

 

Auteur de la fiche : Frédéric Goulet

Crédits photo

Photos du site :  Frédéric Goulet

Photos d’oiseaux : Grand-duc d’Amérique – Valérie Thériault-Deschênes; Grand Pic – Robert Plourde; Cardinal rouge – Sébastien Dionne; Sittelle à poitrine blanche – Karina Dionne; Gélinotte huppée – Robert Gagnon; Paruline flamboyante - Frédéric Goulet.