1-INT-Jaseur

Parc de la Pointe – Rivière-du-Loup

parc beausejour rimouski

Description du site

Le parc de la Pointe se divise en deux secteurs. Le secteur de la Côte-des-Bains est situé au nord directement au bord du fleuve Saint-Laurent. Le site donne un accès direct à la grève et est aménagé d’un sentier pédestre qui couvre la longueur du parc. On y trouve également des bancs, des balançoires, des tables à pique-nique, des aires de repos et des modules de jeux pour enfants. Ce site enchanteur offre un point de vue unique sur des couchers de soleil parmi les plus beaux au monde. L’autre secteur, le secteur des Battures, se situe plus au sud et fait face à la ville de Rivière-du-Loup et la rivière du même nom. Un sentier pédestre y est également aménagé et se rend jusqu’au quai du traversier Rivière-du-Loup/Saint-Siméon. 

Terrain public

Le parc de la Pointe est un parc municipal.

Espèces d’intérêt 

Bihoreau JRChevaliersolitaire GPGoélandbrun GP
Grivefauve GPParulinecalottenoire GPQuiscalerouilleux GP

Dans les deux secteurs du parc, on observe autant les oiseaux de mer que les oiseaux terrestres, cependant, c’est dans le secteur de la Côte-des-Bains que l’on pourra observer davantage l’Harelde kakawi, le Garrot à œil d’or, l’Eider à duvet, les harles et les macreuses. En tout, 27 espèces d’anatidés y ont été répertoriées. C’est également à cet endroit que l’on pourra faire l’observation du Grand Héron, du Bihoreau gris, ainsi que différentes espèces de goélands et de mouettes, particulièrement lorsque la marée est descendante.

C’est au sentier du secteur des Battures que l’on pourra faire les plus belles observations de centaines, voire de milliers de Bernaches du Canada et d’Oies des neiges au printemps et à l’automne lors des migrations, car ce site est très apprécié des deux espèces; celles-ci viennent s’y reposer et se nourrir tout en étant à l’abri des vents froids du fait de la géographie des lieux. Aussi, plusieurs canards barboteurs y ont été repérés parmi lesquels la Sarcelle à ailes bleues, la Sarcelle d’hiver, le Canard chipeau, le Canard pilet et le Canard souchet attirés par la rivière. 

C’est au secteur des Battures que l’on fera la rencontre de plusieurs limicoles dont le Pluvier argenté, le Bécasseau sanderling, le Bécassin roux, le Bécasseau à poitrine cendrée, le Pluvier semipalmé, le Petit et le Grand Chevalier.  

Plusieurs autres espèces y ont été observées parmi lesquelles la Paruline rayée, la Paruline à couronne rousse, la Sittelle à poitrine blanche, le Bruant de Lincoln, le Bruant des marais, la Mouette de Bonaparte, le Moucherolle tchébec ainsi que le Viréo de Philadelphie. 

Les oiseaux de proie les plus fréquemment vus sont la Crécerelle d’Amérique, le Faucon émerillon, la Buse à queue rousse et le Pygargue à tête blanche. Au fil des ans, quelques rares chanceux ont pu observer, la Grande Aigrette, l’Oie de Ross, la Mouette atricille, le Moqueur roux et la Sturnelle des prés. Au total, 158 espèces y ont été répertoriées à ce jour. 

Pour connaître la liste complète des espèces observées, consultez eBird : Parc de la Pointe.

Photo Habitat Frederic Goulet

Habitats

Le secteur de la Côte-des-Bains est principalement composé de résineux tels le sapin baumier et l’épinette blanche, ainsi que de feuillus comme le bouleau blanc et l’érable rouge. La batture est composée d'une terrasse de plage à base rocheuse. 

Le secteur des Battures est principalement composé de résineux tels le sapin baumier, l’épinette noire et de quelques essences d’arbustes comme le sorbier et le cornouiller. La batture est composée en partie de marais maritimes à base rocheuse. C’est à cet endroit que la rivière du Loup se déverse.

 

Quand s'y rendre

Les meilleures observations se font au printemps et à l’automne lors des migrations. On peut également faire de belles rencontres durant l’été tant au bord du fleuve qu’à l’embouchure de la rivière. En période hivernale, le secteur des Battures est très fréquenté par les randonneurs. C’est à cet endroit qu’une mangeoire a été installée pour faciliter l’observation de nos amis ailés.

Pour connaître les abondances saisonnières, consultez eBird : Abondances saisonnières Parc de la Pointe.

Équipement recommandé

Jumelles et télescope sont requis pour l’observation et l’identification des oiseaux, de bonnes chaussures de marche, des vêtements chauds car plus frais sur la côte. Propice à la photo.

 

Comment s'y rendre

Localisation

Le parc est situé au nord de la ville de Rivière-du-Loup, au bord du fleuve Saint-Laurent.

Stationnement

Il y a un stationnement public gratuit sur la rue Mackay pour le secteur de la Côte-des-Bains, et un autre sur la rue de l’Ancrage pour le secteur des Battures.

Accès

Sur la route 132, au nord de la ville de Rivière-du-Loup. Pour se rendre au secteur de la Côte-des-Bains, prendre la rue des Bains, au bas de la côte prendre la rue Mackay à droite pour se diriger vers le stationnement. Pour se rendre dans le secteur des Battures au sud du parc, prendre la rue de l’Ancrage, le stationnement se situe en face du terrain de camping.

  

Carte de localisation

parc beausejour map

 

Auteur de la fiche : Frédéric Goulet 

Crédits photo 

Photos du site : Sébastien Dionne, Lucie Goulet 

Photos d’oiseaux : Pygargue à tête blanche – Jean Soucy; Cormoran à aigrettes – Sébastien Dionne; Pluvier semipalmé – Lucie Goulet; Oie des neiges, Paruline à flancs marron, Viréo aux yeux rouges – Frédéric Goulet