10-INT-BrHudson

Réserve faunique Duchénier – secteur de Saint-Narcisse

Description du site

En plus d’être un territoire de chasse et de pêche, la réserve, surtout le secteur près de Saint-Narcisse, possède un bon potentiel ornithologique. La section la plus intéressante se situe entre le poste d’accueil Saint-Narcisse et le pont de la rivière Rimouski (chemin non asphalté R. 01).  Le chemin secondaire R. 07 qui mène à l’érablière est souvent en mauvais état, alors il vaut mieux le marcher.

Terrain public

Terres publiques gérées par Le territoire Populaire Chénier Inc., l’accès est gratuit pour les observateurs d’oiseaux. Attention, il n’est pas recommandé de s’y rendre durant la chasse au gros gibier (mi-septembre à mi-novembre).

Espèces d’intérêt 

MesangeaiduCanada GPPetiteBuse GPPic à dos noir mâle YB
Pic à dos rayé M YBSittPoitBlan JRVireotetebleue GP

Pygargue à tête blanche, Chouette rayée, Pic à dos noir, Pic à dos rayé, Grand Pic, Mésangeai du Canada, Sitelle à poitrine blanche (érablière Duchénier), Moucherolle à cotés olives et Pioui de l’Est. Le Piranga écarlate a déjà niché dans l’érablière au bout du Chemin R. 07.

Pour connaître la liste complète des espèces observées, consultez eBird : RF Duchénier - zone générale.

Habitats

Forêts de conifères incluant beaucoup de mélèzes par endroits, érablière, rivière Rimouski, ruisseaux aux rives marécageuses et petit lac tourbeux.

Quand s'y rendre

Allez-y en hiver pour voir le Pic à dos noir ou le Pic à dos rayé qui se trouvent souvent juste à côté du stationnement ou bien le long du chemin Duchénier, dans les premiers trois cent mètres avant le stationnement. Vous pouvez aussi les chercher dans les mélèzes et surtout les entendre en vous dirigeant vers le petit lac situé au nord du stationnement. Il est accessible en raquettes, via un court sentier d’accès, situé juste en face du poste d’accueil. Sinon, essayez le long du chemin R. 01 puis en dernier recours, du chemin R. 07, celui qui va à l’érablière. En hiver, vous entendrez probablement des Durbecs des sapins et d’autres espèces de fringillidés en parcourant ces chemins. Le Mésangeai du Canada est habituellement présent, mais il est parfois discret au printemps durant la reproduction.  De la fin de mai au mois de juillet, la variété des oiseaux forestiers atteint son maximum alors que le Moucherolle à côtés olives crie dans les boisés inondés et le Pioui de l’Est siffle au cœur de l’érablière. Évitez ce site durant la chasse au gros gibier, soit de la mi-septembre à la mi-novembre.

Pour connaître les abondances saisonnières, consultez eBird : Abondances saisonnières RF Duchénier - zone générale.

Équipement recommandé

  • Jumelle

  • Chasse-moustiques de la fin mai à août

  • Souliers de marche (raquettes en hiver)

Comment s'y rendre

Localisation

On se rend au site en empruntant la route 232. Tournez sur le Chemin Duchénier vers Saint-Narcisse, traversez le village, puis poursuivez sur onze (11) kilomètres, jusqu’au poste d’accueil de la Réserve Duchénier. Les derniers kilomètres du chemin Duchénier ne sont pas asphaltés.

Stationnement

Le stationnement est à droite, juste avant le poste d’accueil.

Sentiers

Après le stationnement, en face du poste d’accueil il y un court sentier d’accès qui va à un petit lac tourbeux. Il se rend des deux côtés du petit la, mais n’en fait pas le tour complet. Un peu plus loin après le poste d’accueil, le court Sentier du Cèdre géant va vers le sud. Il est aussi possible de marcher dans l’érablière en suivant les pistes de motoneige ou de véhicules tout-terrain, mais soyez prudent car la signalisation est absente dans ce secteur. Marchez le long des chemins R. 01 et R. 07, tout en écoutant est souvent la meilleure stratégie pour localiser un Pic à dos noir ou à dos rayé.

Carte de localisation

RF duchenier map

 

 

Auteur de la fiche: Gilbert Bouchard

Crédits photo
Photos d’oiseaux: Mésangeai du Canada, Gérard Proulx; Petite Buse, Gérard Proulx; Pic à dos noir, Yvon Boulanger; Pic à dos rayé, Yvon Boulanger; Sitelle à poitrine blanche, Jean Roy; Viréo à tête bleue, Gérard Proulx.